Cure thermale : comment pourrait-on être remboursé ?

Cure thermale : comment pourrait-on être remboursé ? Quand votre médecin vous prescrit des cures thermales, votre assurance santé peut vous couvrir les frais médicaux, de déplacement et de subsistance sous certaines conditions.

Conditions de la couverture

 Pour être pris en charge, votre traitement doit être conforme aux prescriptions de votre médecin (chirurgien-dentiste pour les problèmes bucco-dentaires ou médecin traitant) et vous devez remplir les conditions liées à l’établissement thermal et aux soins.

L’assurance maladie ne prend en charge que le traitement de l’une des pathologies ou affections suivantes : affection digestive, troubles des voies respiratoires, affection des muqueuses bucco-linguales, problèmes du développement chez l’enfant, rhumatologie, affection psychosomatique, phlébologie, affection urinaire, neurologie, maladie cardio-artérielle

Pour le remboursement cure thermale, vous devez vous faire soigner dans un établissement conventionné et agréé par votre assurance maladie. Votre médecin choisira l’établissement qui convient le mieux à votre état. Pour être remboursé, votre traitement doit comprendre 18 jours de traitement effectif. Cependant, si le traitement est incomplet ou arrêté pour des raisons médicales, il sera pris en charge au prorata.

Frais couverts et taux de remboursement

 Les dépenses médicales suivantes sont couvertes comme suit : Forfait encadrement médical (80 € pour un traitement simple-orientation, 120 € pour un traitement double-orientation), payé à 70 % du tarif normal (reste à payer aux assurés de 24 € ou 36 € selon le traitement)

Si vous avez besoin de services médicaux supplémentaires, vous serez remboursé à 70 % du tarif normal. Forfait thermique (selon acte réalisé pendant le soin), remboursement de 65 % du tarif normal. Les prestations de confort et les soins complémentaires ne sont pas recouverts.

Frais d’hébergement et de transport

Vos frais de transport et d’hébergement sont pris en charge à condition que vos ressources de l’année dépassant la cure n’aient pas dépassé 14 664,38 euros.

Ce plafond est remonté de 50 %, soit 7 332,19 pour votre conjoint ou partenaire de Pacs, ainsi que pour chaque bénéficiaire.

Les frais de déplacement sont pris en charge à partir de 65 % du prix d’un billet aller-retour SNCF 2e classe jusqu’au coût réel encouru sur présentation de justificatifs.

Le coût du séjour est remboursable à 65 % sur la base du forfait de 150,01 euros, soit 97,50 euros.

La cessation ordonnée d’emploi au cours d’une cure thermale n’entraînera pas d’indemnité journalière de subsistance, sauf si votre ressource est inférieure aux plafonds annuels de la Sécurité sociale en vigueur à la date de la prescription.